L’association

L’association des amis des orgues de la cathédrale de Grenoble a différents objectifs :

¤ Sensibiliser le public et les pouvoirs publics à la renaissance d’un grand orgue de la Cathédrale Notre-Dame de Grenoble ;

¤ Être un interlocuteur privilégié de l’Etat, en lien avec Mgr l’Evêque de Grenoble-Vienne, affectataire, afin de faciliter cette renaissance ;

¤ Rechercher des financements pour cette renaissance, par des activités spécifiques, ainsi que par la sollicitation de toutes personnes publiques ou privées susceptibles de participer à ce financement ;

¤ Mettre en valeur le futur grand orgue de la Cathédrale par des manifestations telles que concerts, expositions, conférences et animations diverses, ainsi que par une utilisation pédagogique de l’instrument.

Historique des orgues de la cathédrale :

Mgr. Le Camus

v. 400 : construction d’une première cathédrale et du baptistère.

v. 1250 – v. 1275 : construction de l’actuelle cathédrale et du cloître.

1426 : première mention d’un orgue à la cathédrale.

1562 : les orgues sont détruites par les troupes protestantes du baron des Adrets.

1698-1701 : construction de l’actuel buffet, à l’initiative du cardinal Le Camus.

1707 : mort de Mgr Le Camus. Son chapeau de cardinal restera accroché au-dessus de l’orgue jusqu’en 1790.

1793 : les figures au-dessus des orgues sont détruites par les révolutionnaires.

1843 : réparation par le facteur Acklin : M. Acklin a seulement empêché les claviers de faire plus de bruit que l’orgue, et c’est déjà quelque chose…

1851 : l’organiste Jules Berlioz (cousin du compositeur) installe une nouvelle soufflerie.

1852 – Devis pour une restauration de l’orgue, signé par Jules Berlioz (cousin du compositeur)

1861-1863 : construction de l’actuelle tribune, rehaussée par rapport à la précédente. Remaniement du buffet du grand orgue, réalisation du buffet du positif, et installation d’un petit Cavaillé-Coll à huit jeux, deux claviers et pédalier réduit.

1861- Devis Cavaillé-Coll pour un orgue de choeur

1862 – Plan d’un orgue de choeur par la maison Cavaillé-Coll (qui ne fut pas réalisé)

1869 : inauguration du nouvel orgue par Camille Saint-Saëns.

1931 : à l’initiative du chanoine et compositeur Abel Gabert, le Cavaillé-Coll est transféré à Voreppe, et remplacé par l’orgue Anneessens de l’ancien Petit Séminaire de La Côte-Saint-André, à 22 jeux et 1 524 tuyaux.

1931 – Photo du Grand Orgue

1958 : restauration de l’orgue Anneessens par la maison Dunand.

1970 : concert de Marie-Claire Alain et du trompettiste Maurice André.

1990 : les travaux de restauration de la cathédrale réduisent au silence le grand orgue.

1992 : classement du buffet.

2005 : installation comme orgue de chœur de l’ancien orgue de l’église Saint-Laurent, enrichi d’un deuxième clavier par le facteur Promonet.

2018 : fondation de l’association des Amis des orgues de la cathédrale, qui se donne pour but d’œuvrer à la renaissance du grand orgue.