Un lieu prestigieux… mais muet

Au cœur du centre historique de Grenoble, à deux pas du Musée d’art et d’antiquités, un lieu de prestige : la cathédrale construite au XIIIe siècle, cœur d’un groupe épiscopal vieux de 16 siècles.

La cathédrale de Grenoble, pourtant dotée d’une très belle acoustique, est l’une des trois seules cathédrales de France privées de grand orgue : en quelque sorte, c’est une cathédrale muette !

Pourtant, elle est déjà un lieu culturel : on y organise des concerts de formations locales (chorales, manécanterie) ou invitées (Musiciens du Louvre…), mais aussi des expositions.

 

Un nouveau grand orgue

Alors, que faut-il réaliser pour avoir un nouveau grand orgue ? Tout, absolument tout : les tuyaux, les transmissions, la console, les membranes et soufflets…

Un orgue n’est pas un simple instrument : c’est un orchestre à lui tout seul, riche d’innombrables potentialités musicales. De même qu’il ne fournit qu’une seule musique à partir de la multitude de ses tuyaux et de la richesse de ses timbres, il fédère autour de lui des instruments divers, des formations diverses, des sonorités diverses… C’est donc un lieu de rencontre et d’échanges.

Et puis, d’une certaine façon, c’est aussi une œuvre d’art…

 

Un environnement porteur

Grenoble et son agglomération sont riches d’un Conservatoire à Rayonnement Régional, avec une classe d’orgue dynamique, mais aussi de nombreuses chorales et formations musicales. Dans la capitale du Dauphiné, l’écosystème musical est porteur !

Dans un Dauphiné relativement pauvre en nombre d’instruments de qualité, alors que le patrimoine organistique de la ville est modeste comparé à sa taille et à son influence, il manque à la cathédrale de Grenoble un instrument « phare ».

 

Quatre bonnes raisons de faire renaître le grand orgue de la cathédrale

–> Un orgue neuf dans la cathédrale de Grenoble sera une valorisation et le couronnement des travaux déjà accomplis ; ce sera en outre, une contribution à l’accroissement patrimonial de Grenoble, y compris au plan national, car les cathédrales dotées de beaux instruments bénéficient d’un engouement d’un nombreux public inter-générationnel.

–> Un orgue neuf à la cathédrale de Grenoble soutiendra la propagation de la culture en mettant en valeur l’immense patrimoine musical qu’offre cet instrument et sa capacité à s’adapter aux musiques d’avenir.

–> Un orgue neuf dans la cathédrale de Grenoble est une invitation au partage et à la rencontre entre des musiciens, par sa capacité à accompagner d’autres instrumentistes ou chanteurs, au service d’un public de tous horizons (animations scolaires etc.).

–> Un orgue neuf dans la cathédrale contribuera pleinement au rayonnement culturel de Grenoble.