« L’orgue et le coquillage », ce n’est pas le titre d’une fable de La Fontaine ou de Florian, mais plutôt le moyen de mieux comprendre la différence entre orgue, instrument, tribune, buffet…

Un orgue est un peu comme un coquillage sur son rocher : le rocher, c’est la tribune, autrement dit la structure, en général une sorte de balcon, sur laquelle il repose ; la coquille, c’est le buffet, autrement dit le meuble de bois, parfois orné de sculptures et autres décorations, qui renferme l’instrument ; enfin, l’animal qui se trouve à l’intérieur de la coquille, c’est l’instrument : les tuyaux, les claviers, le pédalier, les transmissions, les soufflets… tout cet ensemble très complexe qui produit cette gamme de sonorités si variée et si exceptionnelle.

Comme un coquillage (et nettement plus sonore que lui : pas besoin de coller son oreille dessus !), un orgue est (presque) considéré comme un être vivant ; le jour de la bénédiction d’un orgue, le célébrant s’adresse à lui directement : « Éveille-toi, orgue, instrument sacré… »

Catégories : Communication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *